Manon, pourrais tu demander à Pascal d’écrire enfin ce mot d’accueil, s’il te plait ?

mercredi 9 novembre 2005

(Pascal, Yffic me demande de te demander de lui envoyer enfin le mot d’accueil du blog, sans quoi il ne peut pas ouvrir le site d’O.P.U.S et ca commence à devenir énervant de te le demander tout le temps…)

Bon, voilà, c’est parti !

Ça aurait pu partir plus tôt mais Yffic tenait absolument à ce que j’écrive un mot d’accueil sur le blog avant de mettre en ligne le site. Va savoir pourquoi… Moi, le blog, je n’ai pas encore compris toute son utilité, mais j’ai dit d’accord quand même à Yffic. Si je crois que j’ai bien compris ce que dit Mr Moruzil, ce blog, ca va être comme une page sans fin où vont pouvoir s’ouvrir et se développer des conversations affichées pouvant être lues dans le monde entier ; j’aime bien l’idée, en tous cas, et j’ai même un peu hâte de converser !

Il a alors fallu que je m’y mette à la rédaction de ce billet d’ouverture, on ne peut pas sans cesse repousser. D’habitude j’aime bien écrire le matin, en buvant mon café, il y a des mots bizarres et ankylosés qui arrivent, comme si ils sortaient aussi du sommeil et s’étiraient au bout du stylo, parce que j’aime bien écrire avec un stylo, le matin… (Je me vois mal penché sur mon clavier au réveil, je serais capable de l’inonder de café, et puis, un ordi sur la géographie de ma table matinale ça n’irait pas du tout avec le bol à oreilles de Bretagne ni la confiture maison).

Voilà plusieurs matins que j’écris des trucs qui me viennent sur des morceaux de papier : des bonnes idées, des tournures primesautières et pertinentes, des subtils et amusants sésames qui auraient pu permettre à Yffic d’ouvrir enfin le blog qui bloque l’ouverture du site. Mais ce matin, pas moyen de remettre la main sur les papiers, j’ai du faire du rangement dans la soirée…

Comme je ne me rappelle plus bien de ce que j’avais écrit sur ces bouts de papier (que je finirai bien par retrouver un de ces jours…), et que Manon me presse chaque jour pour que j’envoie à Yffic le mot d’accueil du blog sans quoi le site n’ouvrira pas, je me suis dit qu’il fallait que je trouve un subterfuge, et c’est pour cela que je viens d’écrire tout çà sur les conseils d’un ami. (D’après lui, ce procédé fonctionne plutôt bien, il l’emploie assez régulièrement lors des absences d’idées et permet de générer facilement de la matière en racontant ce qui n’est pas.

J’espère donc que ces mots d’accueil conviendront à Yffic, et qu’il se décidera enfin à ouvrir le blog qui coince l’ouverture du site d’O.P.U.S, car je trouve qu’il est dommage qu’à cause de quelques morceaux de papiers égarés, à l’heure de l’internet et de toutes ces choses modernes, on en vienne à priver des millions de gens d’une formidable visite du site de l’office des phabricants d’univers singuliers.

Pascal Rome, griffoneur matinal de blog


PS

Merci à Titus pour ses conseils avisés et à Yffic pour son abnégation de webmaster préféré

  • Le 16 novembre 2005 à 17:09

    alors, voilà…

    en alant l’autre jour à clamart, dans l’quatre-vingt douze, j’ai visité la crèche à moteur de msieur Huet je crois, et voilà, ben c’était vachment bien.

    moi j’ai bien aimé parcque ça m’a rapplé plein dgens, et pis plein d’endroits, et pis plein de choses que j’aime quoi.

    moi j’ai grandi en picardie, près d’amiens, dans la vallée dla selle ou bien dla celle, ça dépend pour l’orthographe, c’est une rivière qui se jète dans la somme, et pis qui change d’orthographe suivant qu’on est dans un village ou bien dans un autre. mais en tout cas c’est un beau tcho coin, comme on dit chez nous.

    alors voilà, moi j’vous dis bravo, et pis ben… à bientôt, à la prochaine, voilà.

    tiouze

  • Le 16 novembre 2005 à 17:15

    alors ça, c’est épatant. c’est que je crois que je suis le premier à écrire dans votre truc, là, qui blogue ou je sais pas quoi. alors ça… ce serait bien la première fois que je serais premier quelque part… ah ben tiens chuis content.

    allez… vive l’O.B.U.S., vive msieur Huet, et vive le théâtre !

    tiouze

  • Le 19 novembre 2005 à 06:53

    Je vous ai vu à Chalon cet été, j’ai beaucoup aimé, c’est cela l’avenir du théatre, le reste je veux dire la salle avec des spectateurs et tout son tralala c’est fini, ça m’emmerde maintenant !

    bonne idée d’ouvrir un blog, car c’est le meilleur moyen de communiquer pour ceux qui n’ont pas moruzi comme amy…

    et c’est tant mieux, il n’y a rien de pire que la reconnaissance !

    www.art-psy.com

  • Le 22 novembre 2005 à 13:11

    ah ben c’est pas trop tot

    depuis le temps qu’on a commencer à prendre gout aux pharbrications, on va pouvoir enfin en profiter en lignes !!

    bizzzz

  • Le 16 décembre 2005 à 12:21

    Ben v’la l’O.P.U.S à Toulouse… Et pis ça fait du bien d’entendre un accent qui chante pas la ville rose et pis ça fait du bien aussi d’sentir du bon vrai fromage qui chlingue et d’boire du vrai raisin fermenté.

    Merci M. Huet pour vot’ crèche, merci le Conservatoire des curiosités pour avoir sauvé ce patrimoine qui nous f’sait réver quand on était gosse. Et pis merci pour le culture qui grandi, grandi grandi dans nos ventres et qui nous aide à lutter contre la connerie !

  • Le 18 décembre 2005 à 15:59

    Merci pour votre sens de la visite. Quel bonheur de voyager ainsi sur place. Moi qui hésitait à créer un site pour parler de notre compagnie, je pense que je vais hésiter encore longtemps après une telle démonstration. La bise à ceux que je connais mieux et bravo à tous ceux qui portent un projet artistique pareil.

  • Le 1er mars 2006 à 19:45

    visite fort ludique et sympathique. A renouveler sans limites…Suis muette de curiosité.

  • Le 9 mai 2006 à 22:42

    Comme disait ma cousine Edith, j’piaffe d’impatience de r’trouver à Cusset le conservatoire des curiosités. C’est pas trop pour la machine à déférer les chats que j’pense pas qu’elle me servira un jour du fait que mon chat, y a longtemps qu’il a plus de fer malgré qu’on lui donne des épinards tous les jours. C’est surtout pour revoir mam’selle Morot qu’est si bien dans sa robe verte à plis et pis qui raconte des si belles histoires qui me font rire même quand j’ai pas tout compris. Alors au vin mais, sur la place de l’église. ch’rai facile à reconnaître, j’aurai toujours mon sonotone qui grésille dans l’oreille droite. P’têt ben que j’lui d’manderai, à mam’selle Morot : où c’est qu’tu crèches ? Elle va me répondre "à Moteur", ça c’est sûr. Allez, à bientôt et en attendant, ménagez-vous !

  • Le 9 mai 2007 à 14:12

    Votre site est très bien. Réalisant moi-même des sites internet, j’ai la prétention (mais quelle prétention !) de savoir de quoi je parle. Pour tout vous dire, j’ai failli balancer votre mail (n’aime pas trop la pub non sollicitée) mais une seconde d’inattention m’a fait cliquer sur le lien joint et atterrir sur votre site. Mieux, ce dernier m’a incité à venir vous voir en représentation prochainemnt.

SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Haut de page